portrait Charly Mandon

Né en 1990, Charly Mandon est reçu à 16 ans à l'unanimité au CNSMDP dans la classe d'harmonie de Jean-François Zygel. Il étudie ensuite dans les classes de Fugue et Formes de Thierry Escaich, d'analyse supérieure de Michaël Levinas et d'orchestration de Guillaume Connesson, puis se forme à la direction d'orchestre au Conservatoire Royal de Bruxelles ; il y obtient son Master en juin 2018 après avoir dirigé l'Orchestre Royal Philharmonique de Liège.

Compositeur farouchement indépendant, il se tient à l'écart des classes de composition et autres circuits de création institutionnalisée, préférant la transmission indirecte au contact des maîtres du présent et la fréquentation du grand répertoire.

Le facteur de pianos français Stephen Paulello lui ouvre les portes de son atelier et de leur rencontre naîtra une longue collaboration. L'achèvement d'un piano à 102 notes et cordes parallèles, l'Opus 102, motive l'écriture de nouvelles pièces pour piano à clavier étendu : la Toccata pour piano à 102 notes (création en 2016 dans la grande salle de la Philharmonie de Paris), un Klaviertsück pour piano à 108 notes dédié à Jérôme Ducros et un Prélude pour piano à 102 notes, enregistré sur l'Opus 102 puis créé salle Cortot sur piano 88 notes par Guillaume Vincent.

Charly Mandon signe en 2014 une Sonatine et un Mouvement perpétuel pour violon et piano. Ce dernier est créé au Festival Musique en Côte de Nacre, puis repris lors du Festival de Prades où il fait l'objet d'un enregistrement pour le DVD des Révélations classiques de l'Adami.

festival Mr Haydn Mandon Ducros
Charly Mandon avec Jérôme Ducros après la création du Klavierstück op. 15 au Festival « Les vacances de Monsieur Haydn » à la Roche-Posay

En 2015, le pianiste Lucas Debargue enregistre son Caprice pour piano. La vidéo est vue plus de 350 000 fois sur YouTube.

Invité à l’automne de la même année par Jérôme Pernoo à inaugurer la série des « freshly composed » lors du lancement du Centre de musique de chambre de Paris (salle Cortot), Charly sera régulièrement programmé les années suivantes ; Jérôme Pernoo inclut notamment son Mouvement perpétuel, interprété par Ryo Kojima, dans son spectacle Le Bal masqué (11 représentations).

En 2017, les Semaines musicales de Quimper / concours Plumes & Partitions lui commande son Carnaval pour 2 pianos et récitant et le concours international de violon Marie Cantagril impose l’exécution de son Rite Barbare pour violon et piano comme pièce contemporaine.

En 2018, Charly est compositeur en résidence du festival « Les Vacances de Monsieur Haydn», au cours duquel l'ensemble de son catalogue de musique de chambre est interprété. Sa Berceuse pour violoncelle et piano y est créée par Jérôme Pernoo et Nicolas Angelich, son Klavierstück par Jérôme Ducros, son Triosatz par Raphaëlle Moreau, Ivan Karizna et Nathanaël Gouin et son Quartettsatz par le Quatuor Agate.

Mehdi Lougraïda crée sa première partition symphonique, la Danse du foie de Prométhée, lors de deux concerts avec l'Orchestre Symphonique InterUniversitaire de Paris. La pièce est reprise par la Musique des Sapeurs-Pompiers de Paris à Saint-Eustache et en province.

Charly Mandon se voit décerner le Prix « freshly composed » du Crédit Agricole pour sa Sonatine ; il est également lauréat de la Fondation Safran depuis décembre 2019.

logo Fondation Safran pour la musique