Charly Mandon

Compositeur

Né en 1990, Charly Mandon est reçu à 16 ans à l'unanimité au CNSMDP dans la classe d'harmonie de Jean-François Zygel. Il étudie ensuite dans les classes de Fugue et Formes de Thierry Escaich, d'analyse supérieure de Michaël Levinas et d'orchestration de Guillaume Connesson, puis se forme à la direction d'orchestre dans la classe de Philippe Gérard au Conservatoire Royal de Bruxelles ; il y obtient le Master en juin 2018 après avoir dirigé l'Orchestre Royal Philharmonique de Liège.


Compositeur farouchement indépendant, il se tient scrupuleusement à l'écart des classes de composition et autres circuits de création institutionnalisée, préférant la transmission indirecte au contact des maîtres du présent et la fréquentation du grand répertoire. En dix ans d'activité Charly Mandon a signé une vingtaine d'oeuvres : après quelques pièces «de jeunesse» pour instrument et piano puis un corpus de partitions pour piano solo qui constituera son véritable laboratoire compositionnel, il se consacre actuellement à la musique de chambre.

De sa rencontre en 2012 avec Stephen Paulello, dernier facteur de pianos français qui lui ouvre les porte de son atelier, naîtra une longue collaboration : Charly Mandon va y filmer nombre de ses amis pianistes dans ses propres pièces. Ainsi Lucas Debargue qui y enregistre son Caprice en 2015, mais aussi Philippe Hattat, Louis Lancien, Tristan Pfaff et Esther Assuied qui y ont enregistré ses Étude, Bagatelle et Impromptu... Vanessa Benelli Mosell enregistre quant à elle son Impromptu sur le premier piano Pleyel-Peugeot de l'histoire.

En particulier, l'aboutissement en 2015 de la conception par Stephen Paulello d'un piano à 102 notes et cordes parallèles, l'Opus 102, motive l'écriture de nouvelles pièces pour piano à clavier étendu : la Toccata pour piano à 102 notes, créée en 2016 dans la grande salle de la Philharmonie de Paris au côté de la Sonate de Stéphane Delplace, un Klaviertsück pour piano à 108 notes dédié à Jérôme Ducros et un Prélude pour piano à 102 notes, enregistré sur l'Opus 102 puis créé salle Cortot sur piano 88 notes par Guillaume Vincent en 2017.

Charly Mandon signe en 2015 une Sonatine et un Mouvement perpétuel pour violon et piano, ainsi qu'un Blue Bis pour pour violon seul. Le Mouvement perpétuel est créé par Hildegarde Fesneau et Éliane Reyes au festival Musique en Côte de Nacre, puis repris lors du festival de Prades où il fait l'objet d'un enregistrement pour le DVD des Révélations classiques de l'Adami 2015, ainsi qu'au Teatro Marcello de Rome, à l'Hôtel de Soubise (concert Jeunes Talents), à l'Atelier de la Main d'Or ou au Temple du Luxembourg avec le pianiste Antoine de Grolée.

Jérôme Pernoo l'invite en septembre 2015 au « Off » du festival des Vacances de Monsieur Haydn pour trois mini-concerts de ses oeuvres à la Roche-Posay, ainsi qu'à inaugurer la série des « freshly composed » lors du lancement du Centre de musique de chambre de Paris en décembre 2015, occasion pour le public de la salle Cortot d'entendre ses Blue Bis, Mouvement perpétuel, Lunaire et Bagatelle au cours de six nouveaux mini-concerts parisiens.

Charly Mandon est de nouveau présent lors des saisons 2016-2017 et 2017-2018 du Centre de musique de chambre : Jérôme Pernoo inclut le Mouvement perpétuel, interprété par Ryo Kojima, dans son spectacle Le Bal masqué, aux côtés du Bal masqué de Poulenc et d'oeuvres de Stéphane Delplace, Guillaume Connesson et Pascal Zavaro. La production sera donnée 9 fois salle Cortot et lors de représentations hors-les-murs à la Ferme du Buisson de Noisiel et au Conservatoire des Lilas. Sa Sonatine est créée salle Cortot le 3 mars 2017 par Hilegarde Fesneau et Théo Fouchenneret lors de la première grande soirée «freshly composed» du Centre de musique de chambre. Charly reste un invité régulier des mini-concerts « freshly composed », au cours desquels on retrouvera ses Prière à la nuit, Caprice, Prélude, Lunaire et en mars 2018, le premier mouvement de son Trio qu'il y interprète avec la violoniste Marie-Astrid Hulot et les violoncellistes Jérémie Billet et Bruno Philippe.

Son Carnaval pour 2 pianos et récitant, commande des Semaines musicales de Quimper / concours Plumes & Partitions, est créé en avril 2017 à Rennes par Émilie Fichter, Andoni Aguirre et Émilie Coiteux.

En juillet 2017 son Rite Barbare pour violon et piano est pièce contemporaine imposée du Concours international de violon Marie Cantagrill. Il en réalise une orchestration pour violon et orchestre à cordes en août à la demande de Marie Cantagrill.

En février 2018, Charly Mandon se voit décerner le Prix «freshly composed» du Crédit Agricole pour sa Sonatine.

En juin 2018, Mehdi Lougraïda crée sa première partition symphonique, la Danse du foie de Prométhée, lors de deux concerts avec l'Orchestre Symphonique InterUniversitaire de Paris.

Charly sera compositeur en résidence du festival Les Vacances de Monsieur Haydn 2018, au cours duquel l'ensemble de son catalogue de musique de chambre sera interprété.

© Charly Mandon 2017